Domotique et gestion de l'énergie  |  Qui est DOMO-Energie  |  Liens  |  FAQ  |  Plan du site   
 
Logo Domo-Energie
 |  Services  |  Produits  |  Professionnels  |  Propriétaires  |  Tout savoir  |  Actualités  | 
 
 
 
Logo Domo-Energie

20 octobre 2006

La Suisse, pionnière dans la standardisation du certificat énergétique pour bâtiment

L’organisation Européenne « Display », à l’origine du format actuel de l’étiquette énergie pour bâtiment, très satisfaite du travail de l’OFEN dans le cadre du futur passeport énergétique pour bâtiment

Dans son dernier message, Display qualifie la Suisse de pionnière dans le travail de standardisation de ses normes (SIA) vers le certificat énergétique pour bâtiment, appelé également passeport énergétique pour bâtiment, dont l’entrée en vigueur est prévue en 2007 pour la Suisse.

Ce certificat est déjà obligatoire dans tous les pays de la communauté Européenne depuis le 1er janvier 2006.

L’objectif de ce travail est d’uniformiser les méthodes et les normes, selon la directive Européenne 2002/CE sur la performance énergétique des bâtiments, elle-même issue des engagements du protocole de Kyoto.

Valeurs théoriques et valeurs réelles

A l’heure actuelle, les standards appliqués en Suisse (SIA ou Minergie) fonctionnent sur des valeurs de consommation théorique (énergie utile), alors que le certificat énergétique se base sur la consommation réelle (énergie primaire).

Le modèle Suisse se profilera vraisemblablement sur les deux modèles, la valeur théorique permettant de classer le bâtiment lors de sa construction, la valeur réelle remplacera ensuite la valeur théorique, après une ou deux années de fonctionnement.

Cette méthode respecterait la directive Européenne, dans le sens où le certificat énergétique, contrairement à nos standard et labels, doit être réactualisé tous les deux ans.

En effet, en Suisse, une maison obtenant un permis de construire sur la base du justificatif SIA380/x montrant une performance thermique X n’a plus à prouver que sa consommation réelle est bel et bien celle prévue en théorie. On trouve donc des maisons sensées ne pas dépasser, selon le justificatif SIA, par exemple, 70 kWh/m2a pour la consommation de chauffage et d’eau chaude, et qui dépassent, dans la réalité, 100 kWh/m2a ! Ce problème est identique avec le label privé Minergie qui n’exige plus de contrôle une fois le label obtenu.

Le certificat énergétique est précisément là pour uniformiser d’une part les quelques 30 standards et labels existants en Europe, et, d’autre part, pour donner l’information sur la valeur de consommation réelle (énergie primaire) d’un bâtiment. C’est aussi pour cette raison que le certificat sera renouvelé régulièrement.

Les valeurs de référence

Le comité en charge de cette standardisation en Suisse a donc décidé que les références pour la calculation de la consommation d’énergie seront la consommation primaire (avec la possibilité, comme indiqué plus haut, de présenter au moment de la construction la valeur utile) ainsi que la surface de référence énergétique (SRE) selon le standard SIA 416/1.

La quantité de production de CO2 émise par le bâtiment sera également indiquée afin d’inciter l’usage d’énergies « propres ».

Les spécifications SIA sont donc en bonne voie d’adaptation pour la conformité au passeport énergétique Européen et pour une entrée en vigueur d’ici fin 2007.


Plus de détails sur les lois et mesures prévues

 


      Dernière modification :  5 mars 2009    

 

nba pas chere nba pas cher cheap nike roshe cheap nike nba jerseys for sale cheap wholesale kobe jersey for sale cheap wholesale jersey for sale cheap wholesale nfl jersey for sale cheap nike roshe trainers discount nfl jersey Jordan 23 jerseys for sale cheap jordan jerseys nike roshe run pas cher cheap ray ban sunglasses nike roshe run for sale nike blazer pas cher nike roshe run cheap Nike roshe run online italia http://www.globewomen.org/images/